Bible StudyFeatured

L’avenir surprenant de Jérusalem !

e nombreuses villes, de par le monde, sont parfois le centre de violents combats. Mais la ville de Jérusalem – et, particulièrement le mont du Temple – est de plus en plus au centre de l’attention mondiale. Cela n’est pas surprenant pour celui qui est familier avec les prophéties bibliques. Des dizaines de prophéties montrent que la ville de Jérusalem fera la une de l’actualité, juste avant le retour du Christ, et la fin de cet âge.

Dominée, divisée, dévastée

D’interminables négociations politiques ont été menées, ces dernières années, pour essayer d’établir la paix au Moyen-Orient. Mais les résultats ont anéanti tous les efforts fournis, exactement comme la Bible l’a prédit ! Il y a plus de 2500 ans, Dieu inspira le prophète Zacharie à écrire : « En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris » (Zacharie 12 :3). Depuis près d’un siècle, cette prophétie s’accomplit sur Jérusalem. La Grande-Bretagne, Israël et les Etats-Unis ont tous essayé – sans succès – d’établir la paix dans cette ville agitée, et dans ses environs. Maintenant, ce sont les Européens, les Russes, les Nations unies, et même le Vatican qui tentent de résoudre ce problème séculaire. Mais, selon les prophéties bibliques, tous ceux qui essayeront échoueront – jusqu’à ce que le Christ revienne !

Zacharie rapporte une autre prophétie des temps de la fin : « Voici, le jour de l’Eternel arrive […] Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem ; la ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville » (Zacharie 14 :1-2). Cette prophétie est sur le point de s’accomplir. Jérusalem fut dévastée par les Babyloniens, au septième siècle av. J.-C., et par les Romains en l’an 70 de notre ère. Ensuite, les Arabes, puis les Turcs ottomans contrôlèrent la ville. Mais la conquête et la dévastation de la ville, prophétisées pour les temps de la fin, surgiront de la main de « toutes les nations ». Lors des précédents sièges, la ville entière fut conquise et détruite, mais dans les derniers jours, seule la moitié de la ville sera prise. Ceci pourrait bien être la moitié juive, si l’autre moitié – Jérusalem Est – devient la capitale d’un Etat palestinien, comme le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, l’a proposé.

Mahmoud Abbas, comme la plupart des Palestiniens, veut que Jérusalem Est – prise par Israël pendant la guerre de 1967 au Moyen-Orient, et annexée en dépit des objections internationales – soit sous la domination arabe, et reconnue officiellement comme la capitale d’un Etat palestinien, comprenant la Cisjordanie et la bande de Gaza, toujours occupées par Israël. Lors des négociations avec les dirigeants palestiniens, le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, essaya de focaliser les discussions sur d’autres sujets moins litigieux. Un porte-parole du Kadima, le parti d’Ehud Olmert, fit remarquer : « Jérusalem est un sujet très sensible ; c’est pourquoi il est préférable de commencer par régler les problèmes où les négociations ont une chance d’aboutir, au lieu de commencer par ceux qui, dès l’origine, présentent de grands désaccords. » Mais les négociations sur le statut de Jérusalem ne peuvent pas être esquivées indéfiniment. A mesure que ces négociations avanceront, vous verrez, dans un avenir proche, que la situation à Jérusalem correspondra de plus en plus à l’accomplissement des prophéties.

Jérémie rapporte un autre avertissement prophétique pour le peuple de Jérusalem : « Je les rendrai un objet d’effroi pour tous les royaumes de la terre » (Jérémie 15 :4). Jérusalem a été dominée par des nations distinctes à différentes époques, mais jamais par tous les royaumes de la terre. Si les partisans des Nations unies pour la paix entrent en scène, cette prophétie se réalisera d’une manière remarquable. La Bible révèle aussi que la prochaine destruction de Jérusalem se fera soudainement, par la main d’une multitude de nations (Jérémie 6 :26 ; 15 :8 ; Esaïe 29 :5 ; 30 :13). Les développements des hautes technologies dans le domaine de la guerre, au cours des dernières décennies, et la haine antisioniste par les nations arabes et leurs alliés, ajoutent une sinistre signification à cette prophétie.

Jérusalem foulée aux pieds

Jésus-Christ a révèle une dimension encore plus importante de ces prophéties de l’Ancien Testament. Lorsque Ses disciples Lui demandèrent : « Quel sera le signe de ton [second] avènement et de la fin du monde ? » (Matthieu 24 :3), Il leur dit de surveiller un événement particulier, concernant Jérusalem : « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche » (Luc 21 :20). Et Il poursuit : « Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis » (Luc 21 :24). La Bible indique que cette domination de Jérusalem par les nations, aux temps de la fin, durera 42 mois – soit trois ans et demi (Apocalypse 11 :2). L’intention de placer Jérusalem sous uneadministration internationale fait partie de l’agenda de l’ONU, depuis 1948. Cette idée gagne du terrain aujourd’hui, et plusieurs propositions ont été faites par les papes et des diplomates américains. Si on ajoute les nombreux autres événements prophétisés pour les temps de la fin, cela devrait nous alerter sur la véritable signification de ce qui se passe à notre époque (Matthieu 16 :3 ; 24 :32-34) !

Le mont du Temple est un point central de l’intérêt religieux des trois grandes religions pour Jérusalem. Ce fut jadis l’emplacement du temple bâti par Salomon, et du temple reconstruit par Hérode, à l’époque du Christ. Mais aujourd’hui, les Juifs ne peuvent plus adorer sur le mont du Temple, qui est maintenant occupé par le Dôme du Rocher ! Le mont du Temple a été appelé « le lieu le plus versatile sur la face de la terre ». Les prophéties bibliques révèlent que des événements importants auront lieu sur le mont du Temple, juste avant le retour du Christ. Ce sera un avertissement – pour tous ceux qui ont des yeux pour voir – que la fin de la présente époque est proche !

Les prophéties bibliques décrivent deux personnages importants, qui apparaîtront sur la scène mondiale, aux temps de la fin (Apocalypse 20 :10). Le premier est une personnalité politique, puissante et persuasive, appelée la bête (Apocalypse 13 :1-10 ; 17 :12-13). Le second est une figure religieuse très influente, appelée le faux prophète ou l’homme impie (Apocalypse 13 :11-18 ; 2 Thessaloniciens 2). La Bible révèle qu’ils focaliseront leur attention sur Jérusalem – et sur le mont du Temple en particulier. Ces deux leaders, influencés par Satan, orchestreront deux événements différents, mentionnés à plusieurs reprises dans les Ecritures. Ils feront cesser les sacrifices journaliers [le sacrifice perpétuel], et ils profaneront le sanctuaire (Daniel 8 :11-12 ; 9 :27 ; 11 :31 ; 12 :11). Ces deux actions différentes se dérouleront à Jérusalem, juste avant le retour du Christ (Matthieu 24 :15 ; Marc 13 :14). Mais, avant que les sacrifices journaliers soient arrêtés, il faudra qu’ils aient repris ! Et pour que le sanctuaire soit profané, il faudra qu’il soit rétabli ! Ces deux événements sont extrêmement importants.

Un accomplissement en cours ?

Aussi extraordinaire que cela peut paraître aujourd’hui, des plans sont déjà bien en place, à Jérusalem, pour aboutir à l’accomplissement de ces anciennes prophéties. Depuis 1967, des érudits juifs étudient l’emplacement des précédents temples sur le mont du Temple, ils choisissent et forment des prêtres, et ils préparent les ustensiles nécessaires au rétablissement des sacrifices journaliers. Il ne manque plus qu’un lieu pour ériger un sanctuaire, et la permission pour commencer les sacrifices, lesquels, selon la Bible,reprendront juste avant la fin de la présente époque !

Daniel a écrit qu’un dirigeant établira, avec duplicité, une alliance avec le peuple juif (Daniel 11 :31-32) – une alliance qui inclurait la reprise des sacrifices et la construction d’un sanctuaire (Daniel 9 :26-27), peut-être en cédant Jérusalem Est aux Palestiniens. Mais cet accord sera brusquement rompu après trois ans (ibid.) – probablement dans une tentative d’imposer une uniformité religieuse. Le sanctuaire sera alors profané d’une façon ou d’une autre (ibid.). Les actes d’Antiochos Epiphane, en 168 av. J.-C., étaient une préfiguration des événements des temps de la fin. Il essaya d’anéantir la religion juive, en plaçant une idole païenne dans le temple, et en offrant le sang des porcs sur l’autel. Les Ecritures décrivent que le faux prophète prendra part à de telles actions. Ce dernier est présenté comme celui qui s’oppose activement à la religion biblique, « jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu » (2 Thessaloniciens 2 :4).

Ces actes, prophétisés depuis longtemps, se dérouleront à Jérusalem, juste avant le second Avènement du Christ. Des millions de gens, ignorant la véritable signification de ces événements, seront séduits. Mais cette supercherie prendra fin. Jérusalem sera libérée, et la paix sera finalement établie, lorsque le Christ viendra établir le Royaume de Dieu (Zacharie 12 :7-9 ; 14 :3-11).

Si vous comprenez ce que la Bible révèle sur les temps de la fin, vous ne vous laisserez pas induire en erreur par ces événements importants. Etudiez votre Bible, observez les événements mondiaux, et demandez-nous notre brochure gratuite, La bête de l’Apocalypse : mythes, métaphore ou réalité à venir ? Continuez à lire nos articles, qui vous montreront que les prophéties s’accomplissent !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *